Superficie communale : 1018 hectares.

Population (2014) : 722 habitants.

Nom des habitants (es) : les Wanquetinois et Wanquetinoises.

Site de la commune : http://wanquetin.fr/

Blason 

blason

 "D'or à la croix fleurdelysée de gueules à la cotice d'azur brochant sur le tout"

 

Source locale : Bayart E - Wanquetin à travers les siècles ( dactylographié ,238 p , 1981 ) 

 

Origines 

Découvertes archéologiques :

A la Maladrerie , fondations gallo- romaines - Au Chemin vert : fondation en silex et tessons 

Au lieu-dit : Jérusalem , à 200 m du village sur la route d'Arras, cimetière mérovingien exploré partiellement par Ledru et Terninck puis fouillé par Cotel en 1893. Découverte de 350 tombes souvent couvertes de gros grès creusés à 1 m ou 1m50 de profondeur sur une pente exposée au midi. Mobilier: une lance à ailerons , une quinzaine de vases annelés et décorés en zigzag .. dix haches , une cinquantaine de fer de lances ,une paire de boucles d'oreilles en or, six colliers en pâte de verre, une centaine de vases en terre, un anneau avec inscription  MENI /NI TVI etc...

Toponymie :

Wanquetino en 1070 de Wanga= mot saxon 

 

Seigneurs :

Le premier seigneur est connu vers la fin du XIème siècle . Au XVIème sièecle la maison de Habarcq possède le château et ses dépendances .  En 1682 , les biens de Wanquetin son vendus au profit d'Anthoine Blin .

Au XVIIème siècle il existait  quatre seigneuries: le Chapitre d'Arras , seigneur du clocher ; le fief d'Arconval à la famille Mullet ; le seigneur d'Achiet le Petit , Jacques Mullet successeurs des famille de Wanquetin ; le sieur Le Maire , officier dans l'armée espagnole de Philippe IV .

Le chateau : 

"Lors de l'invasion par les troupes de Henri IV , l'église fut incendiée . Les habitants la rebâtirent ainsi qu'un fort afin de s'y réfugieren cas d'alerte . De ce fort partait un souterrain qui fut mis à jour en 1926" (ibid Bayart E ) .

Il y a une rue du Château avec un ensemble chateau- ferme-chapelle datant de 1831 avec colombier très haut  

 

Vie religieuse 

Première mention connue du culte : autel en 1012-1051 et mention du mot paroissse en 1306  

L'église :

Elle fut incendiée pendant la Guerre de Trente Ans en 1635. Si la tour porte l'inscription 1733 mais la partie la plus importante de celle-ci date  de 1821. Clocher conservé et daté par quatre pierres de 1759.  Cloche de 1663 avec mention DENISE-ANNE. Deux cloches ont été supprimées en 1793. La première se nommait JEANNE-ANTOINETTE dont le parrain était messire Antoine de Créquy , chevalier de Raimbeauval et la marraine Jeanne de Berch et la deuxième NOELLE MARIE avec pour parrain Noël Fouqier, seigneur de Hauteville et pour marraine Marguerite Sergent. L'église est vendue comme Bien National à la Révolution au sieur Wallé d'Arras qui la fait démolir .En 1819 le conseil municipal décide de  faire reconstruire l'église. En 1821, Louis Joseph Moncomble , maçon à Wanquetin, est délégué pour mener les travaux. "L'église aura vingt quatre mètres de longueur sur 6 mètres de largeur" (devis descriptif des travaux) . Une sacristie est construite en 1864 et le choeur est pavé de marbre en 1870 .  

 

Les Protestants :

Ils seraient arrivés à Wanquetin en 1535 -1540 . C'étaient des ouvriers du bâtiment qui fuyaient les persécutions à Arras  . Au début du XIXème siecle les Protestants n'ont pas de lieu de culte . Le dimanche ils se réunissent chez l'un des Anciens . Il adresse une pétition au prefet le 11 Décembre 1821 pour obtenir l'utorisation de construire une maison de "prière". Une souscription ouverte dans le village produit la somme de 2216 francs . Les Protestants se chargent de la construction. Les uns font les charrois de matériaux tandis que les autres établissent les fondations du bâtiment et élèvent les murs. Le terrain a été donné par une paroissienne , Mme Vve Place . L'édifice est terminé en 1828 . Il sera endommagé en 14-18 .