Population : 356 habitants.

Densité : 35 Hab / Km²

Blason

gouya

Il existe dans l'église de Gouy en Artois une pierre portant l'épitaphe de Pierre François De Cardevacque, chevalier seigneur de Gouy qui portait d'hermine à un chef de sable, brisé d'un Lambel de Gueules.Il existe dans l'église de Gouy en Artois une pierre portant l'épitaphe de Pierre François De Cardevacque, chevalier seigneur de Gouy qui portait d'hermine à un chef de sable, brisé d'un Lambel de Gueules.

Origines

Découvertes archéologiques

Bernard Schnepp a découvert nombre d’objets de la Préhistoire sur le territoire de la commune.Mr Schnepp a reconnu trois sites contigus s’étendant sur le versant nord d’un talweg aux lieux –dits le Champ à Loup, le Champ Rouge et l’Epinette. Parmi le matériel recueilli, B Schnepp a dénombré plus d’une centaine d’outils parmi lesquels des éclats et des nucléus Levallois, des racloirs de plus plusieurs types et des pointes moustériennes.      

A l’est du village sur les lieux dits le Vieux Calvaire, Champ d’ Argent et Branquettes, fondations d’une grande villa gallo-romaine.

Au Lieux dit le Sart Chaudron, site à cheval entre Gouy en Artois et Simencourt. En 1979, découverte d’un Fanum carré avec fondations de craie. Aux Templiers découverte de fondations gallo romaines.    

Toponymie

Gogicum au XIème siècle – Goi vers 1144 – Galgiacum 1154 -1159.
Nom de personne d’origine gallo-romaine de type gaudius suivi d’une terminaison en Y réduction de –iacus, domaine de

Seigneuries

Le château

Localisation : Le château moderne se situe à 20 mètres au sud de l’église, au chœur du village mais proche de la dernière habitation méridionale. Il est au carrefour des deux routes, l’une menant à Bavincourt, l’autre à la RN 25 (rue du château). A 120 mètres d’altitude, le château occupe le tiers inférieur d’un versant assez raide orienté nord sud et bordé sur les hauteurs par un bois.
Description
: le dictionnaire Historique et Archéologique du Pas-de-Calais explique « qu’il y avait autrefois un monticule entouré de fossés et sur lequel étaient restées quelques vieilles murailles, anciens débris d’une forteresse ». Il pourrait s’agir des bâtiments en pierres, couverts d’ardoises, des Albums de Croÿ, devant le chevet de l’église. Le plus identifiable est une tour de plan carré supportant un chemin de ronde et une toiture.
État actuel : l’ancien château a été totalement détruit par la construction d’un autre, d’époque moderne.Le château actuel construit en pierres et en briques par Pierre François de Cardevacque, décédé le 31 Décembre 1729 est en assez bon état de conservation il est entouré côté village, d’étables ressemblant à des bergeries et d’un pigeonnier pouvant dater du XIXème siècle.

gouy-en-artois1 (Copier)      ch_teau2__1600x1200_

Vie religieuse

Village : Gouy en artois.
Vocable : St Amand.
Première mention connue lieu de culte / Autel : Autel 1106.
Première mention connue desservant : Evrard Doyen de Gouy (1144 -1145)
Première mention paroisse : 1306.

                           gouy-en-artois1                       chapelle1__1600x1200_            chapelle2__1600x1200_                    

Le village


    calvaire2__1600x1200_calvaire1__1600x1200_   gouy-en-artois1 (Copier)              gouy-en-artois4 (Copier)

Guerres et Mémoires